Ré-introduction

Publié le par YA

Petite pénurie de moi depuis quelques temps au point même de prendre la condition d’absente.

Plus d’observations, d’analyse, de positionnement, juste quelques rares actes expéditifs.

Aujourd’hui, l’environnement et le contexte ne sont  plus les mêmes.

J’observe pacifiquement déferler les incohérences sociales du système dans lequel j’évolue.

Je ne peux plus rester de marbre.

Alors je commencerais comme ça :

 

Déclaration des droits de l’homme

«  Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation

 Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

… Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ni exilé.

… 1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.

… 1. Tout individu a droit à une nationalité.

2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

… 3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'État.

 

Je trouve que nous dérivons.

Peut-être est-il temps de reprendre  mon action, peut-être cela devient-il un devoir ?

Publié dans PRISE DE CONSCIENCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article